Aid el Adha : on vous explique tout

Pour 99€ offrez votre sacrifice aux plus démunis au Niger (orphelins, prisonniers…) ou en France

C’est l’une des fêtes religieuses les plus importantes dans l’Islam : l’Aïd Al Adha – Fête du Sacrifice – sera célébrée le samedi 9 juillet 2022. C’est en cette journée que le mouton, ou toute autre brebis comparable, est sacrifié pour honorer la tradition abrahamique.

L’Aïd Al Adha est une façon de suivre cette tradition millénaire aux mille et un sens. Pour les Musulmans, c’est aussi une manière de se rapprocher du Créateur – Allah – et d’aider les plus démunis. En effet, la Sadaqa – les dons – est plus que recommandée en cette fête religieuse. Toute bonne action l’est en fait.

C’est, d’ailleurs, dans cet esprit que s’inscrivent les actions de notre association. Chaque année, nous nous rendons au Niger pour offrir des sacrifices à celles et ceux qui en ont besoin. Qu’est-ce que l’Aïd Al Adha ? Comment est-il célébré ? On vous dit tout sur cette « Sunnah ».

L’Aïd Al Adha : c’est quoi ?

La Fête du Sacrifice est une « Sunnah mouakkada » selon le Prophète Mohamed (SWS). En d’autres termes, pour une famille musulmane, il est vivement conseillé d’honorer cette tradition.

Alors que certaines pratiques sont célébrées en Arabie saoudite, comme le pèlerinage de La Mecque, l’Aïd Al Adha peut être célébré dans le monde entier. D’ailleurs, cette fête marque la fin de ce pèlerinage, qui est l’un des cinq piliers de l’Islam – nous y reviendrons un peu plus bas -.

L’Aïd Al Adha et l’histoire du Sacrifice d’Ibrahim (Abraham)

L’histoire de l’Aïd Al Adha remonte à l’époque du Prophète Ibrahim, l’un des plus importants et qui est aussi un ancêtre lointain de Mohamed (SWS). Dans un songe, Allah, à travers Ses Voies, a ordonné à Ibrahim de sacrifier son fils, Ismaïl. Troublé et perturbé, le Prophète est alors allé voir son fils aîné pour lui parler de son rêve.

Dans le Coran, Dieu tout-puissant nous parle de ce songe dans la Sourate As-Saffaat (سورة الصافات), verset 102 : « […] ô mon fils, j’ai vu, dans un rêve, que je t’égorgeais, alors je te prie de me dire ce que tu en penses. Il a répondu, ô père, fais ce que tu dois faire, je serais donc, si Dieu le veut, parmi les patients », lit-on dans le verset.

La force de la foi et de la patience

Toujours dans le même verset 102 de la même Sourate, on apprend que le mouton a été présenté à Ibrahim pour le récompenser pour sa patience et sa foi« On t’offre un grand sacrifice », lit-on dans le même verset. On comprend donc la profondeur et l’importance de l’Aïd Al Adha pour les Musulmans. Il s’agit d’une manière de remercier le Créateur pour Son Infinie Miséricorde, grâce à laquelle aucun père ne sera obligé de sacrifier son fils aîné.

C’est également un hommage rendu à Ibrahim et à son fils Ismaïl et, notamment, à la force de leur foi. La fête du Sacrifice constitue, de ce fait, un rappel de l’importance de la patience et de la foi face aux difficultés.

Quand a lieu l’Aïd Al Adha ?

En 2022, l’Aïd Al Adha aura donc lieu le samedi 9 juillet. Comme chaque année, la célébration coïncide avec le 10e jour du mois lunaire Dhu Al-Hijjah, qui n’est autre que le dernier mois du calendrier musulman.

L’Aïd Al Adha est également célébré pour marquer la fin du pèlerinage de La Mecque. Il est célébré le lendemain du jour de Arafa. Ce dernier, pour rappel, représente le jour le plus saint dans l’Islam. Jeûnant jusqu’au coucher du Soleil, le pèlerin entame une véritable méditation sur la montagne de Arafa, à travers laquelle il se retrouve avec lui-même et, surtout, avec le Créateur.

Comment les Musulmans passent-ils cette journée ?

Le Sacrifice doit être effectué après la fin de la Prière de l’Aïd. Que ce soit à La Mecque ou ailleurs, celle-ci est organisée tôt le matin. Bien entendu, certains pratiquants préfèrent le faire au deuxième jour de l’Aïd, mais il est conseillé, selon la tradition, d’y procéder dès le premier jour après ladite Prière.

Concernant le nombre de brebis à sacrifier, c’est au choix. Pour sa part, notre Prophète Mohamed (SWS) avait sacrifié deux béliers. D’ailleurs, c’est l’Imam Anas Ibn Malek qui a rappelé ce fait.

Le choix du mouton à sacrifier

Bien entendu, ce ne sont pas toutes les brebis qui peuvent être sacrifiées. De fait, certains critères doivent être pris en considération :

  • L’animal ne doit pas dépasser un certain âge
  • Il peut s’agir d’une chèvre, d’un mouton, d’un veau ou d’un chameau
  • L’animal ne doit pas être blessé, torturé ou malade

Éviter la souffrance animale

Autre point essentiel, et il porte sur la souffrance animale. Le Prophète Mohamed (SWS) ordonne aux fidèles de ne pas torturer l’animal pendant le rituel. Par exemple, lorsqu’il s’agit de sacrifier un bélier ou autre, il faut absolument éviter que ce soit fait devant d’autres animaux.

Ensuite, il est important de bien faire les choses selon la tradition et les consignes du Prophète. Le couteau doit être très bien aiguisé, ce qui va permettre d’agir rapidement, limitant ainsi la souffrance de la brebis.

Après le sacrifice

Une fois le sacrifice accompli selon les règles que nous avons évoquées, les membres de la famille font le nécessaire pour nettoyer les lieux et emmagasiner la viande. D’un autre côté, l’Aïd Al Adha apporte beaucoup de choses sur le plan spirituel aux Musulmans. C’est une journée où la famille est célébrée et où l’on vient en aide aux pauvres.

Un Hadith de Mohamed (SWS) en parle : « Tout ce que l’enfant d’Adam fait le jour du Sacrifice est très apprécié par Allah », disait-il. Un Musulman doit également donner le tiers de la viande de mouton aux pauvres qui n’ont pas pu s’en acheter pour honorer le Sacrifice.

De ce fait, plus qu’un simple sacrifice, l’Aïd Al Adha est la fête qui célèbre la foi et la patience. Elle nous rappelle aussi l’importance du partage et de la famille.

Pourquoi confier votre sacrifice de l’Aïd Al Adha à l’association ?

Notre association travaille dans le respect des principes de l’Islam concernant l’Aïd Al Adha. Chaque année, elle se rend au Niger, qui est l’un des pays les plus pauvres au monde. Notre action consiste à offrir des sacrifices aux plus pauvres.

Dans ce contexte, les distributions se déroulent dans plusieurs endroits : orphelinat, prison, maternité ou certains villages autour de Niamey. Concernant le prix du sacrifice, il est de 99 euros, ce qui correspond à 1/7 de celui d’un bœuf. Si vous voulez faire une bonne action à l’occasion de l’Aïd Al Adha, n’hésitez pas à faire appel à nous.

NOS AUTRES FONDS

KAFFARA : Pour celui qui aura annuler sans motif légitime son jeune du mois de ramadan il devra expier sa faute en versant la kaffara. (En islam jeuner est un acte d’adoration au même titre que la prière) 

FIDYA : Pour ceux qui ne peuvent accomplir leurs jours de jeune du mois de ramadan 

ZAKAT AL FITR : La Zakat Al-Fitr est l’aumône du jeune de mois de ramadan à verser avant la prière de l’aid. Plus d’informations sur cette page

ZAKAT AL MAAL : La Zakat Al-Maal est l’impôt légal que chaque musulman doit verser, voir notre page à ce sujet

FONDS GENERAUX : Le financement de l’ensemble de nos actions. C’est l’essence qui fait avancer le camion ACDLP et nous permet d’oeuvrer au quotidien

D’après Mouadh Ibn Jabal (qu’Allah l’agrée), le Prophète (que la prière d’Allah et Son salut soient sur lui) a dit: « L’aumône éteint les péchés comme l’eau éteint le feu »